Au salon Who’s Next

Deux fois pas an, en janvier et en juillet, le salon Who’s Next à Paris permet aux designers et aux fabricants de rencontrer les distributeurs. 2000 marques de prêt-à-porter et d’accessoires présentent leurs collections pour l’année suivante. Une occasion de se faire connaitre et de remplir leur carnets de commandes. Pour moi, une opportunité de découvrir des marques internationales.

Tanni, une marque hongkongaise, était présente pour la première fois cette année. La collection est un éventail des couleurs vives et des finitions soignées. J’ai adoré le manteau corail en cuir d’agneau, tellement doux.

Tanni1

Soma London, une marque anglaise, présentait des robes vaporeuses, avec dentelles, broderies et fourrures, dans un esprit romantique et vintage.

Soma2
Soma1

Grizas, une marque lituanienne, propose des vêtements toutes tailles, de XS à XXXL, aux coupes fluides, et en tissus naturels. J’ai particulièrement aimé leur robes et blouses en velours et plumetis de soie. Leur toucher est extrêmement doux et sensuel.

Grizas1

Elisa Cavaletti, une marque italienne, a conçu le plus beau stand du salon, avec son arbre à cartes et un livre d’or géant. L’accueil était chaleureux et les visiteurs recevait un tour de poignet personnalisable. J’ai particulièrement aimé leur manteau avec des empiècements façon doudoune.

Elisa2

Luis Buchinho, une marque portugaise, dont j’ai aimé le mix des matières et l’élégance de ses manteaux.

Luis1
Luis2

Prêt Pour Partir, une marque française, avec ses manteaux chic et citadins. J’ai surtout flashé sur l’imperméable en Harris Tweed.

Pretpourpartir1

Ioana Ciolacu, une créatrice d’origine roumaine qui vit à Londres, gagnante du concours « Designers for Tomorrow» parrainé par Stella McCartney et lauréate au concours « The future of Fashion ». Elle présentait quelques pièces de sa collection « paradoxes ». Des vêtements structurés et une association de lignes géométriques et de tissus fluides.

Ioana1

J’ai beaucoup aimé les robes et les sweats en maille alpaga de Stella Pardo ainsi que les robes en sequins de Antik Batik mais je n’ai pas été autorisée à prendre des photos. Question de copyright.

Dans la partie ‘accessoires » que j’ai traversée un peu vite, je me suis arrêtée devant le stand de Vanina, une marque libanaise, qui joue avec les détournements: des colliers d’allumettes ou de clés, des sacs en boites de conserves…

vanina1

Codello, une marque allemande qui fêtait ses 75 ans et offrait la possibilité de personnaliser son Snoopy sur un bandana en coton.

Codello2
Codello1

Hélas, au bout de quelques heures à arpenter les allées du salon, mon cerveau avait atteint sa phase de saturation et j’ai appliqué la même stratégie qu’au Louvre: on n’essaie pas de tout voir et on se dit «à une prochaine fois».

facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblr

3 thoughts on “Au salon Who’s Next

    • en juillet le salon revient donc vous pouvez tenter votre chance, j’aurais peut être des invitations à offrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>