Chemise à rayures

Dans la panoplie de votre compagnon, il y a forcement une chemise à rayures. Comme les rayures sont plutôt passe-partout, il va mettre cette chemise souvent et donc l’user plus que les autres. C’est à ce moment là que vous aller intervenir pour lui proposer une 2ème vie (à la chemise pas au compagnon).

Un an s’est presque écoulé depuis ma dernière transformation, mon stock d’idées farfelues attendaient leur matière première.

J’ai commencé par imaginer une encolure dans la patte de boutonnage. Deux bénéfices à cela: d’une, le tissu se met en biais et crée des plis intéressants; de deux, la chemise raccourcit pour s’adapter à une taille XS.

Il fallait ensuite couper le col et enlever tout le surplus de tissu dans le dos. Les manches sont coupées elles aussi. Je me suis retrouvée avec deux énormes découpes latérales qu’il fallait à présent combler.

De ce que j’ai enlevé du dos, j’ai fabriqué deux triangles que j’ai utilisés comme manches. Dernier détail, et le plus fastidieux, fabriquer deux godets pour le dessous des bras.

Et pour finir, j’ai fait des fausses coutures anglaises où j’ai pu, et mis un biais où je n’ai pas pu.

Ce ne fut pas la transformation la plus sereine car j’ai dû changer de plan plusieurs fois en cours de route mais le résultat est tout à fait mettable. Et voilà, ma 5ème chemise transformée a commencé déjà sa 2ème vie dans un jardin de la banlieue parisienne, en attendant les transformations suivantes.

IMG_8920

IMG_8921

IMG_8922

IMG_8923

IMG_8924

IMG_8926

IMG_8932

IMG_8933

IMG_8934

IMG_8935

IMG_8980

IMG_8992

IMG_8997

Facebookpinteresttumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *