La maxi robe

Il fait beau depuis si longtemps cette année que je me demande bien comment on va réagir aux premiers vrais signes d’automne… Aujourd’hui j’avais envie de sauver cette lumière douce et cet air velouté de septembre dans un tiroir de ma mémoire, et de le garder précieusement comme une dernière chance…

J’honore aujourd’hui cet été indien en vous montrant une robe longue cousue cette été. C’est une première car, étant petite, je ne porte jamais de maxi robes de peur que ça tasse ma silhouette…Mais cette année j’avais envie d’une robe fleurie qui me ferait penser à une prairie où tout serait doux et merveilleux.

J’ai donc fait une première entorse à la règle en choisissant la longueur maximale, mais j’ai quand même allégé le devant en l’arrondissant.

La deuxième entorse fut le tissu. D’habitude, je suis intraitable sur sa nature et qualité, je ne porte et ne couds que du naturel: coton, lin ou soie. Et portant, je me suis rabattue sur cette viscose car j’ai toute de suite aimé l’imprimé. Comme la robe est relativement ample, je trouve la viscose finalement confortable à porter.

Pour le modèle j’ai choisi de croiser le devant, rajouter des volants en bas et sur les manches et de laisser la coupe plutôt droite et sans pinces. La première fois que je ai portée cette robe, je fus surprise par son poids, malgré la légèreté apparente du tissu. Ce poids contrastait avec tout ce que j’ai pu porter cet été, donc pas si étonnant finalement.

Pour les photos, nous avons choisi ce moulin désaffecté qui, en plus d’être désert, avait le mérite de se situer à coté de notre gîte. Seuls les meuglements des vaches rythmaient notre séance photo et on se croyait dans un décor de film… Finalement on a découvert que le moulin était devenu une boite de nuit! Nous n’étions pas les premiers à avoir remarqué le potentiel du lieu.

C’est peut être la dernière création que je vous montre pour cette année, non pas que je vais arrêter de coudre, loin de là, mais je me dis que vous êtes nombreux à attendre d’autres tutoriels de patronage. Donc, j’arrête le défilé pour laisser la place aux dessins. Bonne rentrée à tout le monde!




Facebookpinteresttumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.