Le patron de la manche kimono

Une de mes lectrices m’a demandé un tutoriel sur la manche kimono chauve-souris. Je l’ai essayé une fois, j’ai trouvé la méthode de patronage assez simple, mais le résultat m’a tellement déçue que j’ai complètement mis cette idée de coté. Ce fut un problème de choix de tissu plus que de patron. Donc je préfère vous prévenir, pour ce type de manche, choisissez un tissu fluide de type jersey. La manche kimono est très à la mode cette année, dans ses différentes versions. Dans ce tutoriel, je vous présente la version simple, chauve-souris, sans gousset.

Cette méthode de construction est extraite du livre «Le modélisme de mode, volume 2» de Teresa Gilewska.
Commençons donc avec le début.

1. Prenez votre patron de buste sur mesure, sans pince, mais avec élargissements, et équilibrez les cotés du buste pour obtenir une largeur à la taille égale sur le devant et sur le dos. Ça veut dire, enlevez 1 cm ou plus devant, pour rajouter 1 cm ou plus dans le dos (figure 1).

1

2. Sur le patron du dos et du devant déjà équilibré, tracez une ligne horizontale AB à partir de l’encolure. Cette ligne horizontale comprend la longueur d’épaule (du patron du buste) et la longueur de manche désirée. A partir du point B, tracez en angle droit une ligne verticale qui correspond au bas de la manche. BC = ½ largeur du bas de la manche (figure 2)

2

3. A partir du point C, tracez la ligne du bas de la manche CD. Cette ligne doit respecter une platitude de quelques centimètres en bas de manche, et donc un angle droit en D. CD détermine la forme du kimono. En fonction de l’amplitude désirée, D se trouve entre la ligne d’emmanchure et la ligne de taille (figure 3).

3

4. Le patron peut être fait au pli, en enlevant la couture sur l’épaule. Dans ce cas, déplier le patron et tracez l’encolure devant et dos (figure 4 et 5). Placez les crans de repérés. Vous avez votre manche kimono chauve-souris.

4
5

5. Cette construction ne convient pas aux tissus épais, car l’épaisseur des plis formés en dessous des bras peut provoquer une gêne dans le mouvement. Pour plus de confort, il faut incliner davantage la manche. Cette inclinaison de la manche est limitée à la ligne d’épaule (figure 6). En dessous de la ligne d’épaule, la manche kimono nécessite la construction d’un gousset.

6

Votre expertise manche ne cesse d’accroître. Avec la manche de base, la manche raglan et la manche kimono, êtes-vous maintenant prêtes pour attaquer les manches chemisier?

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblr
This entry was posted in Patrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *