Le patron d’une poche

Si vous faites un pantalon sans penser aux poches, c’est comme si vous dessinez un visage sans esquisser le sourire. Il vous manque cette ouverture qui vient au secours des mains ne savant quoi faire ou d’une silhouette cherchant à se composer nonchalamment.

Ce post montre la naissance et la jeunesse d’une poche, car vous avez remarqué aussi, la poche ne vieillit pas, elle succombe d’un coup, évidemment au moment le moins opportun.

Mais voyons donc comment s’y prendre pour dessiner une poche à l’italienne ou une poche des jeans. Avant de commencer, écartez vos doigts des mains (légèrement, pas comme un canard non plus) et mesurez leur largeur afin de déterminer la bonne ouverture de poche. Votre main doit passer et ressortir sans effort…rien n’est plus embêtant que de se retrouver coincée dans une poche, surtout quand c’est votre tour de payer.

1. Prenez votre joli patron de pantalon, de ville ou de sport, et tracez votre ouverture de poche AB en prenant en compte la mesure prise auparavant.

2. Tracez une ligne horizontale en passant par A et marquez un point A’, à l’extérieur du pantalon à une distance de 0,75-1 cm de A. Dessinez ensuite votre poche en entier sachant que votre main à l’intérieur doit être à l’aise.

3. Il suffit maintenant de décalquer simplement le fond de poche et le sac de poche. La partie du dessus est plus large que le dessous, ça permet à la poche de se positionner vers le devant.


4. Vous pouvez bien sûr inventer vos propres ouvertures de poches, vous n’êtes pas obligés de faire toujours tout droit, une forme de poche bizarre peut être le détail qui tue.

5.N’oubliez pas de retracer le patron du pantalon devant en suivant la nouvelle ouverture de poche, ça sera dommage de se tromper à ce point.

Et voila votre poche, si elle va jusqu’au milieu devant (comme dans la figure 3 et 4), il va falloir faire une couture verticale pour arrêter la poche avant. Vous ne voulez pas non plus enfoncer vos mains jusqu’au nombril, n’est-ce pas?

Si votre poche s’arrête bien avant, comme dans la figure 5, pas besoin de faire cette couture et vous pouvez même la couper au pli.

Comme la poche c’est dans la poche maintenant, faites-en deux, votre gauche ne sera pas jalouse de la droite, et vous aurez de la place pour vos clés, téléphone, badge, mouchoirs, bonbons, listes de course, gants, pass navigo, clé anglaise, et que sais-je encore…ne portez pas tout de même tout le contenu de votre sac à main, vous risquez de basculer vers l’avant et de vous écraser joliment le sourire, le vrai, et pas celui des pantalons.

Facebookpinteresttumblr

One thought on “Le patron d’une poche”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.