Ma cape simple, ultra-simple

La cape est la meilleure amie d’une couturière débutante. On peut difficilement la rater. Reste à trouver le bon modèle et le bon tissu. En faisant mes emplettes au marché Saint-Pierre, je suis tombée sur un lainage tissé comme de la dentelle, avec des entrelacs roses et noirs. Si beau et si fragile, parfait pour une cape.

Doublée, pliée, cousue en deux temps et trois mouvements, ça donne une cape/ chauffe-épaules/ boléro qui se marie parfaitement avec une tenue plutôt casual. J’ai ajouté deux fermetures brandebourg pour l’empêcher de trop glisser sur les épaules. On peut aussi la porter de travers, sur une épaule seulement ou comme une écharpe, autour du cou. Simple et chic. Voici les photos:

IMG_0935
IMG_0999
IMG_1007
IMG_1039
IMG_1053
IMG_1072
IMG_1091
IMG_1094
IMG_1103

Je me dépêche de faire un post pour vous expliquer comment je l’ai réalisée.

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *