Une jupe en cuir

J’aime les vêtements en cuir. Je n’ai jamais connu quelqu’un qui n’aime pas cette matière. C’est résistant, imperméable et souple. Les hommes le portent depuis la préhistoire. Certes, une peau de bête à cette époque là servait à se couvrir et se protéger du froid. Aujourd’hui c’est un élément de mode. Et qui dit « mode » dit « consommation excessive », donc là il faudrait peut être se pencher sur la question éthique et écologique de la quantité produite, des conditions de tannage, des transformations et des alternatives. Je n’ai pas encore d’opinion tranchée sur la question, mais je traite cette matière avec beaucoup de respect.

Comme quand j’ai trouvé cette belle croûte de vache, un peu dure et rêche mais dans une couleur magnifique. J’ai essayé de couper la peau en gardant le maximum de matière et en rajoutant le minimum de couture: une seule pince derrière et une fermeture éclair sur un coté. J’ai découpé l’ourlet à main levée et laissé les bords bruts.

Bien sûr, j’ai mis à l’épreuve ma machine à coudre (une Heavy Duty quand même) et j’ai cassé deux aiguilles «spécial cuir», et par certains endroits j’ai du coudre à la main, mais c’est une pièce tellement puissante que je me sens prête à la garder pour au moins 20 ans. Oui, je crois qu’on va vieillir ensemble, la croûte et moi.

IMG_0799

IMG_0819

IMG_0822

IMG_0831

IMG_0833

IMG_0892

IMG_0894

IMG_0913

IMG_0917

Et vous, avez-vous déjà cousu des pièces en cuir? Que pensez-vous de la fascination de la planète fashion pour le cuir? Faut-il encore tuer des animaux pour s’habiller en 2014? Avec quoi remplaceriez-vous le cuir (je pense surtout aux chaussures)? Je suis très curieuse de vos réponses.

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblr

6 thoughts on “Une jupe en cuir

  1. Coucou
    L’industrie chimique nous a donné le lorica(R), qui est je crois principalement utilisé pour les chaussures « techniques »: randonnées, vélos, etc…
    De ce que j’ai vu sur le net, les chaussures de ville pour homme en lorica sont vraiment moches, le patronage est fort peu élégant, et le « cuir » pas brillant, peu flatteur, très « plastique ». Ceci dit, beaucoup de chaussures d’hommes « pas de luxe » sont en cuir « véritable », mais cuir moche car de qualité inférieure, retravaillé, mal poli/vernis…
    Le box calf (peau de veau) qui est le cuir lisse pour chaussures d’homme de qualité, est peut être moins performant que le lorica, mais beaucoup plus joli, et pour les amateurs qui entretiennent leurs souliers, embellit en se patinant.
    En jetant un œil sur les chaussures « végan » pour femmes, on peut trouver des photos où le « cuir » fait presque illusion, voire carrément quand on prend conscience de la faible qualité du cuir des chaussures pour femmes en général. Néanmoins, le prix reste bien élevé pour du plastique, et c’est sans doute dû à la production en petite série, mais j’ai été agréablement surpris.
    Concernant la condition animale, j’ai toujours pensé que le cuir de veau et de vache (et des animaux que l’on mange) n’était qu’un sous produit de l’élevage, et sa « consommation » sans véritable impact sur le niveau de production. Peut être que je me trompe.

    • Merci Alban pour ces informations très fournies. Le cuir reste donc une valeur sure pour les chaussures, tant qu’il s’agit du tannage vegetal

  2. je la trouve juste splendide cette jupe!!!
    j’aime également beaucoup le cuir, mais je ne sais pas bien le coudre.
    Cette jupe donne envie de persévérer.

  3. Bonjour
    Cette jupe est magnifique. Quel est le patron utilisé ?
    Merci
    Emeline

    • c’est une jupe que j’ai coupé sans patron, seulement en moulant les morceaux de cuir sur moi même et en réalisant une pince

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *